Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • La condition

    La condition.jpg

    La Maison du Capitaine

    C'est ainsi que s'appelle la maison de vacances de la famille Drew à Cape Cod. Chaque été, ses membres se retrouvent au bord de la même plage avec plus ou moins d'enthousiasme. Le roman nous livre l'histoire d'une famille et de ses dysfonctionnements. C'est surtout l'histoire d'un couple: Celui de Frank, scientifique jusque dans sa vie privée, et Paulette, anguoissée et très attentive aux apparences. C'est aussi celle de leurs trois enfants: Billy, le médecin new-yorkais, Gwen atteinte du syndrome de Turner, qui ne grandira pas et Scott le rebel de la famille. La réunion de famille organisée 20 ans plus tard, permettra-t'elle d'apaiser toutes les tensions?

    C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai lu ce roman. Je me suis demandée tout au long du livre de quelle manière ça allait bien pouvoir finir. J'avais plusieurs suggestions: Fighting entre la mère et la fille (j'aurais bien aimé), combat collectif (frisbee avec les assiettes...) et après la séance de catch, tout le monde repart de son côté et ne se revoit plus pendant 20 ans, réconciliation du couple sous l'oreiller (un classique)... Je vous laisse le plaisir de la découverte!

    Pour en savoir plus, allez faire un tour chez Lou!

    Merci aux Editions Michel Lafon pour ce bon moment de lecture.

    ******

    Roman de Jennifer Haigh

    Editions Michel Lafon

    416 pages

  • Enquête sur l'âge des passionnés de lecture

    medium_10448097.3.jpg
    Retour deux ans en arrière...
    Le 2 mars 2007, je proposais aux lecteurs "l'improbable Enquête Statistique" visant à comptabiliser les LCA (vaste entreprise inachevée). Vous pouvez consulter les Résultats de l'enquête de mars 2007. Mais des lecteurs continuent de poster, de temps en temps, à la suite de ce billet pour donner leur date de naissance et justifier leur appartenance aux LCA!
    Actuellement, il est même question de savoir à qui revient la place de doyen des LCA. Qui décrochera le titre cette année?
    J'ai donc décidé de mettre à jour mes données et de reprendre ma comptabilité statistique!! Amis-lecteurs, faites-vous connaître!
    Si vous voulez en savoir plus sur les LCA, je vous propose de consulter ce billet d'époque: Archives LCA mars 2007

  • Grand ménage de printemps

    Grand ménage de printemps.jpgLucie Minne - Véronique Massenot

    "Ce matin, dans les bois, quelque chose a changé. Quelque chose... mais quoi? "

    Je n'ai malheureusement pas pu lire cette histoire à mes lutins. Depuis quelques mois, par manque de personnel,  je ne peux plus faire mes animations lectures. Je continue à emprunter de temps en temps des albums en espérant pouvoir les partager à nouveau, un jour.

    Cet album très coloré met en scène des personnages de contes (que l'on connaît presque tous), préparant l'arrivée du Printemps. Quelle surprise de voir, par exemple la maison des trois ours et celles des trois petits cochons. Une histoire courte, pleine de charme qui amusera les petits lutins!

  • Thérapie

    Thérapie.jpg

    Lecture thérapeutique

    C'est en écrivant son journal intime que Lawrence Passmore alias "Tubby" tente de vaincre ses multiples névroses. Cet auteur de sitcom de 58 ans accumule les erreurs aussi bien dans sa vie privée que dans sa vie professionnelle. Ses multiples thérapies n'ayant aucun effet sur son estime de soi défaillante, ce dernier va plonger à corps perdu dans l'oeuvre de Kierkegaard pour le meilleur et pour le pire, réveillant ainsi des sentiments oubliés.

    Je n'ai pas trouvé ce roman très drôle (c'était pourtant marqué "drôlerie inimitable" sur le quatrième de couverture) mais j'ai quand même apprécié la lecture malgré quelques longueurs. En fait, je me suis sentie attendrie par le journal intime de ce personnage. Il agit souvent avec stupidité (oui, il n'en rate pas une) mais il est si humain au fond que je prends même sa défense!

    J'ai particulièrement apprécié le passage où "Tubby" imagine ce qu'auraient pu écrire ses proches à son sujet. Il est si négatif que sa thérapeuthe lui dit même: "Vous ne vous êtes pas faits de cadeaux". Ses faiblesses en font un personnage plutôt sympathique. C'est peut-être ce qui m'a empêché de rire de toutes ses frasques! Bon, il est vrai, j'avoue, que j'ai un peu ri de la jalousie maladive de Tubby, mais j'ai arrêté de rire quand j'ai cru qu'il allait se transformer en psychopathe obsessionnel!!

    Oh my god! Il va découper à coups de ciseaux le moniteur de Tennis!!

    Bref, c'est une expérience thérapeutique à tenter si on ne souffre pas de névroses trop sévères, si on ne développe pas une allergie à Kierkegaard et si ce roman attérit miraculeusement au dessus de votre pile de livres géante!

    Merci Lou pour cette lecture originale !

  • Madame

    Quelle(s) Madame(s) vous ressemble(nt) le plus?

    Mme tête en l'air.jpg

    Mme Autoritaire, Mme Tête en l'air, Mme Range tout, Mme Catastrophe, Mme Acrobate, Mme Magie,

    Mme Proprette, Mme Indécise, Mme Petite, Mme Tout-va-bien, Mme Tintamarre, Mme Timide, Mme Boute-en train

    Mme Canaille, Mme Beauté, Mme Sage, Mme Je-Sais-tout, Mme Chance, Mme Prudente, Mme Boulot, Mme Géniale

    Mme Oui, Mme Pourquoi, Mme Coquette, Mme Contraire, Mme Têtue, Mme en retard, Mme Bavarde, Mme Follette,

    Mme Bonheur, Mme Vedette, Mme Vite-fait, Mme Casse-pieds, Mme Dodue, Mme Risette, Mme Chipie, Mme Farceuse,

    Mme Malchance, Mme Terreur

     

    Je me reconnais bien dans Mme Timide et Mme Tête en l'air. Ma nièce de quatre ans aime beaucoup ces petits livres. Je les trouve assez drôles aussi. On peut vite commencer une collection, les dessins très colorés (sans être exceptionnels) passent assez bien et les personnages avec leur trait de caractère dominant font souvent rire les enfants!    

    A venir bientôt: Monsieur

  • Cathy's book

    Cathy's book.jpg C'est chez Clarabel que j'en avais entendu parler pour la première fois et à force de le feuilleter en librairie, j'ai fini par craquer! Lien vers sa note

    Je ne regrette absolument pas mon choix! J'étais très impatiente d'ouvrir l'enveloppe d'indices fournie avec le roman. Le plus dur a été de patienter jusqu'à ce que Cathy les récupère! Bon, j'avoue, j'avais juste jeté un oeil avant par pure curiosité!

    La mise en page du livre est très sympa. Je vous conseille d'aller voir par vous même en suivant ce lien: http://www.cathysbook.fr/. C'est vrai que rien qu'en tournant les pages, ça peut être tentant!

    Enfin, je me suis laissée séduire par cette histoire d'amour mystérieuse, sur fond de traditions chinoises. Je me serais bien invitée au restaurant Les Huit Ancêtres. J'aurais commandé des rouleaux de printemps (j'adore ça), du poulet parfumé à l'orange et un sorbet au thé vert. Après, j'aurais essayé de percer le secret de Victor avec Cathy et Emma. Je me serais peut-être transformée en héroïne de roman pour ado... Bon, la suite s'appelle Cathy's key. Elle est disponible qu'en langue anglaise pour le moment.

    Val, Lily et Tiphanya ont aussi écrit une note sur ce roman!  

  • Finnigan et moi

    Finnigan et moi.jpg

    Un roman de Sonya Hartnett

    Anwell, jeune garçon de 20 ans, raconte son histoire depuis son lit d'hôpital alors qu'il est victime d'un mal inconnu. Sous forme de flash-back, il narre son enfance bouleversée par sa rencontre avec Finnigan, son opposé, son idéal.Toujours accompagné de son chien Surrender, Finnigan n'est pas comme les autres: il n'est pas gentil ni bien élevé, il ne va pas à l'école et, surtout, il est son seul ami. Les deux garçons passent un pacte: dés qu'il faudra mal agir, Finnigan s'en chargera. Anwell n'aura plus qu'à faire le bien.

    Lorsqu'une épidémie d'incendies ravage le village, la police locale est sur la sellette. La suspicion grandit et achève de diviser les habitants de Mulyan, une petite bourgade australienne jusqu'à ce que Gabriel convainque Finnigan d'arrêter...

    Diabolique

    L'ambiance de ce roman est assez malsaine, à chaque page, on s'attend à ce qu'il se passe quelque chose de terrible. On dirait que chaque évènement arrive avec une sorte de fatalité. J'ai parfois eu du mal à distinguer la frontière entre ce qui était réel ou non. Je me suis posée beaucoup de questions sur l'état psychique de Gabriel, sur l'existence de Finnigan, réel ou sorti de l'imaginaire délirant de l'autre. La lecture a été très agréable. J'ai aimé le style de l'auteur et sa manière de décrire les souvenirs de Gabriel et de Finnigan. La fin m'a plongée dans une certaine confusion mais mes idées se sont en fait éclaircies, avec un peu de recul. En fait, je crois que mes neurones se sont mis en grève à un moment donné de la lecture. Je n'ai retrouvé mes esprits que quelques jours plus tard!

    Voir l'avis de : Biblioblog, Clarabel, Biblio du dolmen