Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Midnighters

    Midnighters.jpg

     Les démons de minuit par l'auteur de la série Uglies (Scott Westerfeld)

    "Jessica fut tirée du sommeil par le bruit de la pluie qui venait de... s'interrompre. D'un coup. Il ne s'était pas estompé progressivement, dans le plic-ploc des dernières gouttes, comme une gentille petite pluie ordinaire. L'instant d'avant, le crépitement de l'eau sur le toit la berçait; la seconde suivant, un silence pesant s'abattait, comme si quelqu'un avait coupé le son à la télécommande. [...] La pièce était inondée de lumière. Jessica la détailla, troublée par l'étrangeté de la scène. Cela ne tenait pas uniquement à la nouveauté de la maison; la nuit même avait quelque chose de bizarre. La clareté semblait provenir de partout, froide et bleutée. [...] Qu'est-ce qui l'avait réveillée en sursaut? Son coeur battait à vive allure. " Chapitre 3: L'orage silencieux -  Scott Westerfeld

    Jessica Day vient de Chicago, elle s'installe avec ses parents et sa soeur à Bixby, une petite ville des Etats-Unis, en apparence tranquille. Ce qu'elle ignore, c'est qu'elle n'est pas prête de passer une nuit paisible au chaud sous la couette car elle fait partie des Midnighters. C'est un groupe d'ados nés à minuit et dotés de pouvoirs particuliers (à partir de Minuit). Ils sont presque seuls à pouvoir profiter du temps bleu, toutes le nuits; un temps où le reste des humains est figé mais peuple de créatures plus où moins en retrait. L'arrivée de Jessica entraîne sans raison apparente le réveil de ces créatures...  

    J'ai dévoré les 100 premières pages et celles qui ont suivi. Action, aventure, amour, magie, sont des ingrédients qui, s'ils sont bien dosés font de mon temps de lecture un moment passionnant! J'ai hâte de lire la suite qui ne sortira qu'en mai 2009. Il va falloir patienter!

    Merci Gawou pour cette lecture surprise!

    Lire aussi la note de: Karine 

  • Ô Verlaine

    O Verlaine.jpg

    "Paul Verlaine oscilla jusqu'au tombeau entre l'ignoble et le sublime"

    Je ne connaissais pas la vie "torturée" de Paul Verlaine avant d'ouvrir ce roman de Jean Teulé. J'ai été propulsée dés les premières pages dans le Paris du XIXème siècle: la crasse des rues, la misère, les odeurs. Mon estomac sensible en garde quelques souvenirs.

    Une addiction à l'absynthe, de multiples maux: "Syphilis, Diabète, Cirrhose du foie, Pneumonie..." , deux femmes dans sa vie qui ne cessent de le voler mais des amis qui l'entourent, des poèmes qui le rendent populaire. La vie de Verlaine ne se résume pas à ces quelques mots mais c'est sous cet angle que l'auteur nous a conté son histoire.

    Là, j'ai juste envie d'ouvrir un livre sur l'histoire de Paris au XIXème siècle, un recueil de poème de Verlaine ou de piocher dans la bibliographie laissée par Jean Teulé.

    Voir la critique de YueyinAmanda , Meyre, Le Golb

  • Fascination, Tentation, Hésitation et Révélation

    Twilight.jpg

    16 février: Ce soir, je vais (enfin) voir Twilight au cinéma!!! Je crois que j'ai tout entendu sur ce film alors j'ai vraiment envie de voir si c'est réussi ou non! Affaire à suivre!

    Ah...  Je n'ai pas retrouvé tous les subtiles ingrédients réveillant mon côté fleur bleue (dommage)! J'étais quand même contente, mais sans plus. Je m'attendais un peu à ce décalage. Encore une fois, j'ai regretté de ne pas être allée le voir en VO. La voix Off de Bella ne m'a pas du tout plue. J'ai trouvé la première partie du film un peu longue et pas aussi intense que prévu! Les flash-back montrant le passé des vampires faisaient vraiment vieillots. J'attendais mieux!

    Petit détail: On s'est retrouvés dans une salle pleine d'ado dont certaines gloussaient un "Il est trop beau" à chaque apparition d'Edward!! Moi je n'ai rien entendu, un peu trop absorbée mais Monsieur Hilde (qui était déjà un peu réticent pour venir) a trouvé ça flippant!!

    111679059.jpgStephenie Meyer

    Le 08 mai 2008: Wouah, je me suis retrouvée aspirée par ce roman! Que dire? Et bien que je l'ai lu en un temps record. Commencé en fin d'après-midi, à une heure du matin j'y étais encore accrochée et le lendemain (après avoir lézardé sous le soleil rennais) il était terminé. Quelle histoire d'amour pleine de sensualité! Je dois bien avouer que je ne suis pas insensible à ce type de littérature, me rappelant parfois le plaisir pris avec les Chroniques de Vampires d'Anne Rice... Ah que de bons souvenirs et quel bonheur. J'espère que la suite sera aussi enivrante.

    Bella, seize ans, décide de quitter l'Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, délurée et amoureuse, pour s'installer chez son père, affectueux mais solitaire. Elle croit renoncer à tout ce qu'elle aime, certaine qu'elle ne s'habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l'anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, lycéen de son âge, d'une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes ? A la fois attirant et hors d'atteinte, au regard tantôt noir et terrifiant comme l'Enfer, tantôt doré et chaud comme le miel, Edward Cullen n'est pas humain. Il est plus que ça. Bella en est certaine.

    796986289.jpg

    Le 11 mai: Je suis encore sous le charme. Il n'y a pas grand chose à dire de plus si ce n'est que j'ai très envie de plonger dans le tome 3. Je l'ai lu très vite, même si je me suis obligée à faire des pauses, c'est un peu frustrant. Et en même temps, quel bonheur à chaque fois de retrouver l'ambiance de ce roman, de se faire happer par l'histoire et de pouvoir s'évader en toute liberté.

    Le 13 mai: Hihi c'est super, j'ai trouvé Hésitation à la médiathèque!!

    Comme il n'était pas à sa place habituelle, j'étais très déçue et je m'apprêtais à repartir sans rien, si ce n'est quelques livres sur le jardinage (en fait je n'avais envie de rien d'autre et j'étais un peu vexée qu'il ne soit pas là à m'attendre) et puis, j'ai quand même demandé au cas où et, par chance il était juste revenu, mais pas encore remis dans les rayonnages. J'ai essayé de ne rien montrer, mais j'étais tellement contente que ça devait se voir à quinze kilomètres. Je n'ai jamais été très douée pour cacher mes émotions!

    1402379788.jpg C'est un peu effrayant tout de même cette frénésie que provoque cette série! Je suis, néanmoins rassurée de ne pas être la seule à m'être prise un coup sur la tête (et ce n'est pas un coup de soleil) et contente aussi de prendre autant de plaisir à lire. Ajouté à celà les 28° de mon appartement et le doux parfum de mon citronnier, de quoi oublier mon stress pendant de longues heures!

    Et voilà, c'est terminé depuis hier soir (19 mai). Il fallait bien que ça arrive. Je m'étais même imaginée qu'il y avait un quatrième tome à aller chercher! Héhé! Dans mes rêves!

    Caroline et Elfique , ont également été fascinées. En réalité, j'ignorais en commençant cette série qu'il y avait autant d'adeptes!

     

    Breaking dawn.jpgJe viens de le commander!! Comme je pars avec Mr Hilde (dimanche) pendant quinze jours en Charente-Maritime, je l'ai fait expédier chez mes parents. J'espère ne pas avoir trop de mal à déchiffrer la langue de Shakespeare! Bonnes vacances à tous et à très bientôt avec de nouvelles lectures.

    Pour information, je n'ai jamais reçu Breaking dawn. Je l'ai attendu pendant des semaines mais il n'est jamais venu! J'ai réussi à patienter jusqu'à sa sortie en français. En fait, j'ai relu le premier tome de la série. J'en avais tellement envie!

    30 octobre 2008 Enfin, j'ai adoré ce quatrième tome plein d'action, de rebondissements lupins, de surprises vampiriques. Stephenie Meyer ne fait pas toujours dans la dentelle, et ne ménage pas nos sentiments. La fin du roman m'a paru tout à fait naturelle. Mais, je n'en dirai pas plus, si ce n'est que j'ai vraiment été captivée par cette saga.

  • La grossesse des paresseuses

     

    La grossesse des paresseuses.jpgWhat's this?

    Avant de commencer, je tiens à préciser qu'il n'y a rien de personnel dans ce post. Je ne suis pas enceinte et je n'ai pas de projet particulier pour les mois à venir! Ah si, peut-être trouver un autre travail. Disons qu'en ce moment, je suis davantage préoccupée par l'éducation des enfants que par leur conception. Enfin de là à rester ignare sur la question et se sentir un peu bébête à chaque grossesse des copines, ça va un moment! J'ai décidé de soigner mon ignorance et à force de chercher l'ouvrage idéal, j'ai fini par trouver ce que je cherchais: Un livre au ton décontracté qui explique de manière simple comment se passe une grossesse.

    C'est un samedi soir que je m'y suis collée, sous l'oeil un peu suspect de Monsieur Hilde qui s'est probablement demandé si c'était pour aujourd'hui ou pour demain!

    Je me suis beaucoup amusée à la lecture de ce livre car l'humour est présent à chaque page malgré toutes les informations dispensées. Je n'ai pas eu l'impression de me noyer sous les détails au contraire, j'ai plutôt mis à jour les informations que j'avais déjà et je me suis laissée porter jusqu'au chapitre 10, page 313!

    Un petit extrait (4ème de couverture)

    Parce que vous êtes enceinte, vous croyez que vous allez passer 9 mois à caresser votre ventre et à vous gaver de fraises? Que tout le monde va s'extasier devant votre air de Madone à l'Enfant? Et que vous rentrerez de nouveau dans vos jeans, après???

    Pfff! Si la grossesse est une aventure extraordinaire, elle n'est pas forcément un conte de fée auquel on a voulu vous faire croire jusqu'à maintenant. Dans ce guide sérieux mais drôle, on vous dit tout et surtout ce que les autres se sont bien gardées de vous dire: comment passer de la planche à la baleine en neuf mois, comment manger deux fois mieux (et non deux fois plus), comment rester divine malgré une allure de culbuto, comment éviter de devenir neuneu. Mais aussi comment tout savoir sur l'évolution de Mister Bébé, comment accompagner la mutation de l'homme de votre vie en père de vos enfants (nombreux les enfants). Sans oublier les conseils d'une super maman pour bien préparer l'arrivée de Bébé et vivre au mieux le J day. Pour que votre grossesse reste à tout jamais un souvenir impérissable (pour le papa aussi).

    Baby blues


    C'est un peu malheureux à dire mais certains enfants que je cotoie chaque jour me coupent parfois l'envie d'en avoir un. Et si mister bébé était aussi horrible que le petit asticot de quatre ans qui m'a dit "ta gueule" la semaine dernière sans aucun remord et qui s'est ensuite roulé par terre en pignant tout en donnant des coups de poings et coups de pieds pour un vélo. C'est flippant! Je devrais peut-être changer de travail si un jour je veux avoir des enfants!

    Le site des paresseuses

  • Treize petites enveloppes bleues

     

    Treize petites enveloppes bleues.jpgRègle N°1: Tu ne peux emporter que ce qui tiendra dans ton sac à dos

    Règle N°2: Tu ne dois emporter ni guides de voyage ou de conversation, ni aucune aide pour les langues étrangères.

    Règle N°3: Tu ne peux pas prendre d'agent en plus, ni de carte de crédit, de chèques de voyage; etc.

    Règle N°4: Pas d'expédients électroniques. Ce qui signifie pas d'ordinateur portable, de téléphone portable, de musique, d'appareil photos

    Voyager pas cher...

    De New York à Londres, en passant par Paris, Rome, Amsterdam... Pas de panique c'est Tante Peg qui finance et organise le voyage! Evidemment il y a des conditions, des énigmes dans chaque lettre et quelques révélations.

    Je n'ai pas passé un mauvais moment en compagnie de Ginny et des treize enveloppes laissées par sa tante Peg. C'est un peu farfelu mais on se laisse entraîner dans ce périple européen. J'ai trouvé quelques longueurs mais l'histoire est plutôt bien ficelée et la fin m'a réservé une bonne surprise.

    Le plus dur pour moi c'est que jusqu'au bout, j'ai cru que la mystérieuse tante allait réapparaître au coin d'une rue, à proximité d'un monument célèbre!

    Lire l'avis de Chrestomanci et de Tiphanya

  • Obama

     

    Obama.jpg

    Yes we can... read it!

    Je l'ai achetée dans un élan semi-historique, poussée par la curiosité et une fois passée l'investiture d'Obama. Le côté manga noir et blanc et le ton de la BD m'ont tout de suite séduit. On ne tombe pas du tout dans l'héroïsation et c'est avec beaucoup de lucidité et de réalisme, à travers le destin de Rosa White, un bébé africain américain, que les auteurs nous font vivre ce moment.  

    C'était un peu court à mon goût mais je serais au rendez-vous le 4 novembre 2009 pour la suite

    IMG_6228.JPG

     Quel destin te réserve l'Amérique... Petite Rosa White de Chicago?

    IMG_6225.JPG

    IMG_6230.JPG

  • Le pouvoir des maux

    Le pouvoir des maux.jpg Pour vous, amateurs éclairés, et vous, lecteurs ironiques, des créatures de légende, dragons magnifiques, Eric Boissau vous conte ici les lais fort authentiques:

    La romance d'Armel l'Aspirange et de Balzefer le démon inepte, l'odyssée de Gup l'apprenti chaman et de Khorn le barbare rebelle, la complainte d'Oskar Ratenplumenberg, Chef du Treizième District des Rats Autonomes de Saxe, l'aventure de l'ermite Rasiémus et de Voltana, dont le nom signifie "lame ciselée qui fend la bise et fait sauter les têtes" et Thuniques de Sous le Pain de Sucre...

    Oyez, oyez les contes à rebours, l'ironie des sorts et le POUVOIR DES MAUX... Quatrième de couverture

     Un conte et au lit!

    Qu'il est bon de se laisser bercer le soir par un conte, bien au chaud, au fond de votre lit, avec la tisane sur la table de chevet...
    Et bien, enlevez-vous cette idée de la tête, car ici pas question de roupiller sur son oreiller!
    C'est l'Aventure avec un grand A qui vous attend, des destinées hors du commun qui ne demandent qu'à croiser votre chemin mais aussi, des petites histoires rigolotes, des quêtes aux objectifs incertains et des personnages au charisme... parfois absent! On ne s'ennuie pas.

    Alors sortez de votre lit, et plongez de ce pas dans l'univers d'Eric Boissau.

    Je porte un regard ému sur ma rencontre avec Krogär VIII, dernier prince des rois Thuniques de Sous le Pain de Sucre et nain de jardin par la force des choses...

     "Un brouhaha lugubre résonnait en permanence dans l'immense hall d'attente.
    Oskar, l'énorme rat, attendait depuis des lustres. Il avait une migraine de tous les diables.
    Plus que tout, ce qui commençait à l'inquiéter, c'était le sachet de rogatons divers qui fondait comme neige au soleil... ou pour mieux dire, en Enfer.

    Un mouvement confus secoua la foule des créatures ineptes assemblées, toutes plus répugnantes les unes que les autres.
    Oskar aperçut sur une plate-forme un gnome en livrée rouge sang qui s'égosillait dans un porte-voix en cuivre: Le numéro Sept mille deux cent vingt-trois se présente au bureau six du Service des Actions Litigieuses, allée Dégâts Ordinaires. Le numéro...

    Oskar poussa une exclamation de joie, exhibant le numéro qui venait d'être appelé.
    Sa pugnacité et sa rage venaient enfin à bout de l'inertie de ces administrations idiotes que seuls les humains et quelques démons-attardés, il est vrai semblaient apprécier. Mais on allait voir de quel bois il se chauffait, lui, nom d'un diablotin! "