Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le bestial serviteur du pasteur Huuskonen

     

    Le bestial serviteur du pasteur huuskonen.jpg

    Engloutie sous une bonne couche de neige

    Le pasteur Oskari Huuskonen traverse une mauvaise passe. Sa foi vacille, son mariage bat de l'aile, ses prêches hérétiques lui attirent les foudres de l'Eglise. Même ma pratique du javelot ascensionnel, sport à priori inoffensif, lui cause des ennuis. Comme si cela ne suffisait pas, il va s'attacher à un ourson orphelin, prénommé Belzéb, offert par ses ouailles. Il lui construit une tanière en prévision de l'hiver, l'y rejoint en compagnie d'une charmante biologiste, s'y adonne à des plaisirs peu platoniques. Il n'en fallait pas moins pour que sa femme et son évêque le congédient... Huuskonen et Belzéb vont partir à l'aventure. Un long périple qui les mènera de la mer Blanche à Odessa, Haïfa, Malte ou Southampton, en quête d'un sens à leur existence.

    Ce n'est pas le premier roman d'Arto Paasilinna que je lis. J'avais passé un très bon moment avec Petits suicides entre amis. J'avais été conquise par Le lièvre de Vatanen. Mais, je n'ai pas du tout retrouvé là, les ingrédients qui m'avait tant fait apprécier ses romans.

    Je me suis ennuyée, j'ai trouvé qu'il y avait des longueurs, et je n'ai pas du tout été séduite par les périgrinations du pasteur et de son ours domestique. Il manquait à mon goût de fraîcheur, et de poésie. Je m'attendais à une aventure plus trépidente, plus drôle et j'avais peut-être trop d'attente par rapport à ce roman. Pour être franche, j'ai eu un peu de mal à aller jusqu'au bout.

    livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

    Je remercie l'Opération Masse Critique de Babelio de m'avoir envoyé ce livre que je souhaitais découvrir depuis un bon moment.

    Voir la note chez Papillon, Tiphanya

  • Petits désordres au château

     

    petits désordres au château.jpg

    En direct du chateau de Montlys-sur-Loire

    Stephanie Mesnier signe ici son cinquième roman. Journaliste, elle collabord au Canard enchaîné.

    On rencontre dans ce roman de Stephanie Mesnier un châtelain avec un goût prononcé pour l'horticulture et au journal intime compromettant, une chatelaine un peu coincée qui ne rêve que d'ascencion sociale, un psychiatre se faisant passer pour un majordome et rêvant du grand amour et toute une fresque de personnages un peu givrés dans une histoire assez délirante. Aventures amoureuses, démêlés politiques et secrets mal gardés s'entremêllent et nous entraîne dans cette folle histoire sans longeur.

    J'ai apprécié l'humour et les situations cocasses de ce roman. C'était une lecture agréable et distrayante, un moment de détente comme je les aime.

    "Gravissant les premières marches, le comte s'aperçut qu'il serrait toujours sous son bras le dossier poussiéreux et s'affola. Un mutirécidiviste se promène-t-il avec le double de son casier judiciaire? Inutile qu'Astrid voie ça et pose des questions. Il hésitait à revenir sur ses pas, quand une idée jaillit, telle une tartine d'un grille-pain. A la hâte, il camoufla l'épais maroquin dans le ventre de l'horloge hollandaise, qui n'avait jamais joui de pareille distraction depuis bientôt deux siècles qu'elle égrenait les heures, les mois, les jours, les phases de la lune et la force des marées. Satisfait, il repartit en petites foulées vers la chambre de sa femme. Astrid détestait attendre. Elle détestait d'ailleurs beaucoup de choses. Tant, à dire vrai, qu'il serait fastidieux d'en dresser la liste."

    Merci aux Editions Rocher de m'avoir fait découvrir ce roman.

    Lire la note de Lily et ses livres sur ce roman