Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La lampe d'Aladino et autres histoires pour vaincre l'oubli

 

La lampe d'aladino.jpg

 Luis SEPULVEDA est un auteur chilien, né en 1949 qui vit actuellement dans les Asturies en Espagne. Il est l'auteur du Vieux qui lisait des romans d'amour, d'Un nom de torero, de Histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler, des Roses d'Atacama, de La Folie de Pinochet, d'Une sale histoire.

Mise en vente le 8 janvier 2009

Un petit commerçant palestinien débarque à Puerto Eden, au plus profond de la Patagonie chilienne. Le Turc, comme on l'a surnommé, explique sa conception des échanges à l'aide d'une très ancienne histoire phénicienne. Il s'appelle Aladino Guarib et donne son nom à ce recueil de nouvelles dans lesquelles Luis Sepulveda tente de sauver de l'oubli des moments, des lieux et des existences uniques. C'est de la lampe d'Aladino que surgissent comme par magie des contes magistraux, de merveilleux romans miniatures, faits de personnages inoubliables et d'histoires comme Luis Sepulveda en a le secret. On y retrouve, entre autres, le Vieux chasseur de jaguars et amateur de romans d'amour ou Butch Cassidy et Sundance Kid, une dame grecque d'Alexandrie, des poètes disparus et un hôtel aux confins de amazoniens de l'Equateur, de la Colombie et du Brésil.

Mon premier voyage

Entre rêve et réalité, Luis Sepulveda nous emmène en voyage. Un voyage où on découvre toute une mosaïque de personnages, de lieux inexplorés et de sensations qui m'étaient jusque là inconnues. Je me suis laissée tranquillement portée jusqu'à la page cent-trente-quatre par ces histoires courtes parfois étranges, pleines de nostalgie ou un peu fantastiques.

J'étais un peu inquiète avant de commencer la lecture, ne sachant pas trop à quoi m'attendre et par peur de ne pas réussir à entrer dans cet univers. Il m'a fallu plusieurs nouvelles avant de me détendre complètement et j'ai ensuite navigué de manière paisible, passant un bon moment. Je suis tout a fait prête à repartir pour un autre voyage avec cet auteur.

" Je le sais, la forêt gagne chaque jour du terrain sur l'hôtel Z. A l'heure où j'écris ces souvenirs aux couleurs fanées, il a peut-être succombé à l'assaut des lianes et il est possible que les animaux soient maintenant ses deniers clients. Peut-être la pluie et les iguanes sont-ils les seuls à hanter ses terrasses et ses interrupteurs vétustes ne font-ils jaillir que la lumière incertaine des vers luisants.

L'hotel Z a peut-être définitivement intégré l'album des souvenirs de tous ceux qui, comme moi, sont passés par là, ont écrit leurs noms dans le registre, occupé des chambres avec le tournoiement paresseux des ventilateurs pour seule compagnie, bu du rhum et de la cachaça, mis de l'ordre dans leurs passions et leurs idées, bercés par la pluie, et décidé de ce qu'ils allaient faire de cette fouttue habitude de vivre. "

Livre envoyé par Obiwi

Écrire un commentaire

Optionnel