Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Envies de fraises...

    medium_Envie_de_fraises.gifUn roman de Jennifer Weiner (Editions France Loisirs)

     

    "Becky est chef de restaurant. Tout irait pour le mieux si les médecins arrêtaient de lui dire de maigrir. Kelly est une business woman, mais son mari, fraîchement licencié, passe ses journées vautré dans le canapé. Ayinde est belle, intelligente...mais trompée.

    Trois futures mamans qui, apparemment, n'ont vraiment rien en commun. Mais la maternité leur promet bien des surprises... et une solide amitié."

     

    Quelle étrange lecture n'est-ce pas?! A moins que ce ne soit un désir inconscient... Peut-être l'été, tout ça, les fraises! Je ne sais pas ce que j'ai depuis quelques semaines. Je sais bien pourtant que ce n'est pas le moment mais l'envie, elle, est là. Sinon, le livre en lui-même est pas mal. (je n'ai pas encore tout a fait fini)

  • Classement provisoire

    -Les jeux sont ouverts à tous ceux qui passent sur le blog! Il suffit de poster le premier! Venez troubler les scores! Je compte en mettre d'autres prochainement.

    L'ensemble des jeux:  http://www.lelivroblog.fr/jeux/

    Les scores:

    Gawou: 6 points

    Yannou:6 points

    Arsenik: 3 points

    Allie: 3 points

    Impertinences: 1 point

  • Autour d'Arthur Rimbaud

    medium_Le_bateau_ivre.jpgLe bateau ivre et autres poèmes d'Arthur Rimbaud

    "A noir, E blanc, U vert, O bleu..."

    ça sonne comme une comptine et c'est magique. Une fugue... Eclair de beauté et de malice que ce voleur de feu lance au ciel de la poésie!

    Ivre de sensations, Rimbaud est comme ce bateau qui connaît l'éblouissement de "nuits sans fond" mais aussi la désillusion "d'aubes navrantes".

    [...] Révolté, il va portant en lui "le sanglot des infâmes, la clameur des Maudits" et le sourire tranquille du dormeur du val...

    Mais pour finir il s'évade, tout à la fois ange, mage et vagabond, laissant à vingt ans une oeuvre fulgurante dont les échos se prolongent aujourd'hui.

     

    Je me suis plongée dans ce recueil avec beaucoup de plaisir. J'y ai retrouvé quelques poèmes étudiés au Lycée. (Le dormeur du val, Ma bohème, Roman) Certains poèmes m'ont amusé, touché, d'autres sont restés bien mystérieux et inaccessibles! Il m'en reste encore quelques uns à découvrir.

  • RN 86

    medium_RN_86.jpgUn roman de Jean-Bernard Pouy

    "Lucie avait disparu un mois entier sans donner d'explications à Léonard. Et il n'avait pas eu le temps de la convaincre de parler puisqu'elle était morte peu après dans un accident de voiture.

    Alors ce vide insupportable, Léonard, entreprend de le combler. A l'aide du seul lien qui le rattache à ce mystère: une carte postale du pont du Gard.

    Mais dés qu'il franchit le pont, les fantômes viennent à sa rencontre..."

    En +

    "Prix polar 1989, trophée 813 du meilleur roman 1992, prix Paul-Féval 1996, Jean-Bernard Pouy est un auteur inclassable, inventeur de génie de constructions romanesques rigoureuses, à la fois tendres et féroces, passionnantes et drôles."

     

    J'ai du mal à accrocher. J'ai lu une centaine de pages et je m'ennuie un peu. J'avais pourtant beaucoup aimé La petite écuyère a cafté du même auteur. (une enquête du Poulpe)

    Je viens de terminer et je suis vraiment déçue. Des longueurs, pas vraiment de suspense... Je ne m'attendais pas vraiment à ça.

  • La littérature nord-américaine

    Anthologie présentée par Marianne Goeury et Sophie Bardin

    D'Edgar Poe à Tennessee Williams

    Le présent recueil regroupe par thèmes des extraits de textes des plus grands auteurs américians d'hier et d'aujourd'hui, tels que Emily Dickinson, Ralph Waldo Emerson, Ernest Hemingway, Henry James, Jack London, Herman Melville, Edgar Poe, Henry David Thoreau, Mark Twain, Edith Warton, Walt Whitman, Tennessee Williams...

    "Encore adolescente, la littérature américaine jouit de sa jeunesse, de l'esprit de rébellion et du goût d'absolu qu'elle nourrit toujours. Loin d'imiter son ancêtre européenne, elle a su forger sa propre identité, donnant naissance à des chefs-d'oeuvre que n'auraient pas reniés les plus grands auteurs..."

    Pour chaque thème, une présentation de quelques lignes précède les extraits. C'est plutôt bien fait et cela permet de comprendre un peu le contexte.

    Thèmes abordés:

    I Un peuple de pionniers explorateurs
    II Le culte de la nature
    III La polémique autour de l'abolitionnisme
    IV La littérature noire
    V La forme narrative dans la littérature américaine
    VI Du journalisme à la littérature
    VII Réalisme et naturalisme
    VIII La poésie américaine
    IX Le théâtre américain
    X Une luttre contre le puritanisme
    XI Littérature et cinéma: abordé très vite et sans extrait


    Il y a évidemment des extraits que j'ai plus apprécié que d'autres. J'ai bien aimé les extraits de pièces de théâtre américaines. (partie X), j'ai également apprécié ceux contre l'esclavage et tout ce qui concerne la poésie américaine.
    Mais c'était un peu court, aussi bien au niveau des extraits que du nombre de pages (moins de 100) Je pense embrayer sur quelque chose de plus consistant.

    Mais je trouve que c'est quand même un bon aperçu de la littérature nord-américaine. Et ça donne souvent envie de lire plus qu'un extrait.

  • Changement de décor de David Lodge

    "Deux avions se croisent en plein ciel quelque part au-dessus du pôle Nord; l'un transporte un professeur américain brillant, spécialiste de Jane Austen, qui arrive d'une grande université de la côte Pacifique, l'autre un professeur anglais un peu médiocre qui vient d'une université des Midlands et n'a d'autre titre de gloire que de savoir concocter des épreuves d'examen.

    Ils ont décidé d'échanger leur poste pour une durée de six mois"

     

    Un livre plein d'originalité, drôle, avec des situations cocasses. Les personnages sont parfois méprisables mais on s'y attache quand même! Que dire d'autre de ce roman? Et bien qu'il ne faut pas passer à côté sans s'arrêter si on aime les histoire un peu "déjantées"!

    "C'est avec ce roman que David Lodge a inauguré sa série désormais célèbre qu'il poursuivra avec Un tout petit monde et Jeu de société et dans laquelle destins et chemins se croisent et s'entrechoquent dans un humour subtil."

     

  • Un livre à ajouter sur ma liste

    Est-ce que vous avez déjà vu cette couverture quelque part?

     

     

  • L'enfant des ombres de Moka

    Moka est le pseudonyme d'Elvire Murail.

     

    "Morgane est la seule à voir les ombres. Dés qu'elle est seule dans les couloirs du lycée, elles apparaissent sur les murs. Ces temps-ci, elles se font de plus en plus menaçantes.

    Un jour, le pire se produit.

    Pourtant, ce n'est que le commencement. Les phénomènes étranges s'accumulent. Le concierge de l'établissement passe ses journées à remplacer les ampoules électriques dans les couloirs et les escaliers, mais il y fait toujours noir.

    Les accidents se multiplient. Un professeur meurt brutalement.

    C'est aussi le moment que Camilia et ses amis ont choisi pour créer un club secret dont le but est de se réunir la nuit, dans le grenier au-dessus des dortoirs..."

     

    Un bon roman pour un dimanche après-midi... Je trouve que par certains aspects, ça ressemble à Golem. En même temps ce n'est pas surprenant. Elvire Murail fait parti des auteurs qui ont écrit Golem.

    Enfin, il y a la même ambiance, le même climat inquiétant qui me provoque des fourmillements d'excitation à l'idée que quelque chose de terrible est sur le point de se produire, qu'une bande de lycéen se retrouve dans les greniers d'une pension pour un club secret...

    J'ai toujours apprécié ce genre d'histoires et celle-là est vraiment sympa à lire!

  • Le journal de Ma Yan

    Histoires de vie à partir de 11 ans

     

    "Ma Yan, fille de paysans très pauvres du nord-est de la Chine, apprend un jour que sa famille n'a plus les moyens de l'envoyer à l'école.

    A 12 ans, tous ses rêves s'effondrent.

    Pour crier sa révolte, la jeune fille écrit plusieurs carnets, où elle raconte son quotidien, très rude.

    Bouleversée par le désespoir de sa fille, la mère de Ma Yan confie les carnets à des Français de passage dans ce village du bout du monde. Parmi eux, le journaliste Pierre Haski, correspondant français de Libération à Pékin...

    La bouteille à la mer est arrivée à bon port."

     

    C'est un livre très émouvant, très dur qui nous montre toutes les difficultés d'une jeune fille qui veut à tout pris aller à l'école, réussir ses études pour ne pas avoir à vivre la même vie que ses parents. Mais la vie est rude en zone rurale, pas assez d'argent, de nourriture, et de vieilles traditions bien encrées.

    "La pauvreté est loin d'avoir été éradiquée dans une Chine qui creuse désormais à vitesse accélérée un fossé entre ceux de ses habitants qui bénéficient de son décollage, et la grande masse des oubliés de la croissance."

  • Que pensez vous de la nouvelle présentation?

    Alors vous en pensez quoi de cette présentation?!

     

    Je trouve, personnellement que c'est plus clair et  plus lumineux.