Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Plus dur

Imprimer

Essayez de trouver l'auteur!

Extrait 1: "A propos, vous avez essayé le numéro de téléphone de Dieu?

-Non faute de temps..."

Extrait 2: " On ne pourra pas dire que l'âge m'ait rendu plus intelligent. Un écrivain russe disait que, si le caractère pouvait s'altérer quelque peu, la médiocrité demeurait identique pour l'éternité. Ils sont quelques fois très avisés ces Russes. C'est sans doute qu'ils ont tout l'hiver pour gamberger."

Ce roman est vraiment terrible quand j'y pense. Si d'ici quelques mois personne n'a trouvé, je vous donnerais quelques indices! (je suis trop gentille!!) Bon je ne vais pas attendre quelques mois, sinon, ce message va se perdre sur le blog!

Indice N°1: Il a étudié la tragédie grecque et a dirigé un bar de jazz à Tokyo avant de se consacrer totalement à l’écriture.

Indice N°2: C'est une histoire de mouton.

Je pense que j'en ai déjà trop dit!

Pour en savoir plus sur La course au mouton sauvage, allez directement sur la note correspondante en cliquant sur ce lien: http://www.lelivroblog.fr/litterature_japonaise/

 

Commentaires

  • arg ! je connais je l'ai lu y a pas longtemps !!! je vais retrouver ! hop, au boulot :-p

  • bon en fait, j'ai confondu avec tout à fait autre chose lol.
    d'après le style, je dirai du San Antonio ou du Stephen Fry, mais vraiment je ne suis pas sûre... j'aimerai bien un indice, un tout p'tit indice de rien du tout...

  • ou peut être du Bernard Weber... pourquoi pas ? dans un de ses trois derniers bouquins (Le souffle des dieux et tutti quanti)...
    bon allez j'arrête de poster à tort et à travers, surtout pour ne rien dire ! lol

  • Ce n'est ni Bernard Werber, ni Stephen Fry, ni San Antonio... (désolé Yannou)

  • TROUVE !!!!!!!
    c'est "La Course au mouton sauvage" de Haruki Murakami. Purée ça été dur !!

    Né à Kobé en 1949, Haruki Murakami étudia la tragédie grecque et ouvrit un club de jazz à Tokyo avant de se consacrer à l'écriture. Expatrié volontaire en Europe et aux États-Unis en raison de son aversion pour le conformisme japonais, il rencontre pourtant le succès au Japon dès ses premiers romans. Traducteur entre autres de Scott Fitzgerald, John Irving et Raymond Carver, il a également enseigné la littérature japonaise à Princeton. Le tremblement de terre de Kobé en 1995 le décide à retourner dans son pays.

    source : http://www.ombres-blanches.fr/

  • ah non désolée ! j'ai honteusement triché pour savoir que c'était lui... lol
    je ne connais pas du tout cet auteur, mais j'ai vu qu'il avait fait des traductions donc en fait il est très probable que je l'ai déjà lu sans le savoir, comme Mr Jourdain.

Écrire un commentaire

Optionnel