Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Livroblog

  • Vide poche d'Halloween

    Imprimer

    J'ai suivi le tutoriel proposé par Chicky Poo pour réaliser ce vide poche d'Halloween avec l'aide de Mr Hilde. Le joli papier fantôme à l'intérieur m'a été offert par Acr0 et ses courriers démoniaques échangés au moments d'Halloween! 
    vide poche,vide poche d'halloween,diy,challenge halloween 2019,halloween

    Matériel nécessaire

    • Ciseaux
    • Masking tape toile d'araignée
    • Crayon à papier
    • Papiers d'Halloween
    • Une règle
    • Colle

    J'avoue avoir embauché Mr Hilde pour faire le quadrillage qui ressemble étrangement à une tête de chat! Le gabarit et les explications se trouvent chez Chicky Poo.

    Ensuite, il suffit de découper et de coller au bon endroit, pas si simple, mais la sorcière Hilde s'en est quand même sortie!

    logohalloweenbrico.jpgChallenge Halloween 2019a.jpg

    Le Challenge Halloween organisé par Lou et moi-même
    Atelier bricolage par Syl

  • Horrifikland

    Imprimer

    Aujourd'hui, petit mercredi BD improvisé! Je vous emmène dans un parc d'attraction abandonné! SV Cath et Sophie s'y sont déjà aventurées avant moi.

    Horrifikland, BD, Lewis Trondheim, Alexis Nesme, Glénat

    Une terrifiante aventure de Mickey House

    Lewis Trondheim - Alexis Nesme

    Glénat, 2019

    Madame Gravier a perdu son chat : Blacky. Ce dernier a l'habitude de traîner dans le vieux parc abandonné : Horrifikland.

    Un peu de travail pour nos trois détectives : Mickey, Dingo et Donald qui commençaient à s'ennuyer!

    horrifikland,lewis trondheim,alexis nesme,glénat,bd,halloween,challenge halloween 2019
    Source image : Glénat

    On retrouve avec plaisir Mickey et ses amis, un Donald pas très courageux, un Pat Hibulaire bête et méchant, bref de quoi revenir un peu en enfance.

    Une superbe couverture, des dessins qui en mettent plein les yeux et une chouette ambiance. Même l'effet papier piqué à l'intérieur des bulles, me plaît.

    Plein d'objets à observer, de petits détails soignés : citrouilles, automates, gargouilles, pierres tombales, arbres terrifiants, pleine lune...

    Il y a de l'action, de l'humour, des dégringolades infernales, des fantômes, des rebondissements bref pas le temps de s'ennuyer!

    Horrifikland, BD, Lewis Trondheim, Alexis Nesme, Glénat

    Le scénario est mignon, pas hyper élaboré mais c'est une BD distrayante, agréable à lire et une lecture parfaite à l'approche d'Halloween!

    Challenge Halloween 2019a.jpg

    Le Challenge Halloween organisé par Lou et moi-même


  • The Haunting of Hill House

    Imprimer

    Je me suis installée quelques jours à Hill House, dans ce très beau manoir hanté!

    The Haunting of Hill House, Netflix, série, horreur

    Série Netflix adaptée du roman de Shirley Jackson 

    drapeau américain, Halloween

    Mike Flanagan : réalisateur , producteur, scénariste, monteur américain, originaire de Salem. Il a réalisé Pas un bruit ou Ouija les origines en 2016.

    Saison 1 : 10 épisodes

    La saison 2 est annoncée pour 2020.

    The Haunting of Hill House, Netflix, série, horreur

    Synopsis : Le manoir de Hill House, une magnifique demeure où Hugh et Olivia ont décidé de s'installer avec leurs cinq enfants afin de la retaper et de la revendre mais d'étranges évènements se produisent, les travaux de rénovation s'éternisent, et la santé d'Olivia semble se dégrader au fil du temps.

    Des années plus tard, l'emprise de cette maison semble toujours affecter la famille. Un drame va les réunir et les pousser à affronter leurs fantômes et leurs peurs.

    J'ai dévoré les dix épisodes en quelques jours seulement. J'ai particulièrement aimé l'atmosphère du manoir. On a une belle mise en scène et les décors sont superbes.
    Je me suis attachée à cette famille, à ses personnages enfants et adultes dont la psychologie est assez développée. 

    Les flash-back sont nombreux ainsi que les fantômes en arrière-plan. Les différents éléments s'assemblent au fil des épisodes mais certains mystères ne sont révélés qu'au dernier moment. J'ai d'ailleurs trouvé que c'était un peu long sur la fin.

    Il y a juste ce qu'il faut de frissons et de moments de terreur à mon goût, quelques "jump scare" (saut de peur) au programme mais rien d'horriblement effrayant. J'ai lu des commentaires de personnes un peu frustrées.

    The Haunting of Hill House, Netflix, série, horreur

    Une série que je compte bien poursuivre.

    halloween,livres,lecture,challenge halloween 2019

    Le Challenge Halloween organisé par Lou et moi-même

  • Petits gâteaux à la courge butternut et au cacao

    Imprimer

    Venez prendre le thé, j'ai préparé des gâteaux à la courge butternut et au cacao grâce à la recette de Rosa

    Lire la suite

  • Hallow'RAT : Halloween is coming!

    Imprimer

    Ce week-end, c'est le Hallow'RAT ou le Read-A-Thon d'Halloween, comme vous préférez, un week-end dédié à la lecture! Vous trouverez le mode d'emploi ici et chez Lou, mais n'hésitez-pas à nous demander des précisions, si besoin.

    Lire la suite

  • L'Emprise du Lwa

    Imprimer

    Le Lwa* vous invite à sa petite fête vaudou, rejoignez-nous dans la galerie souterraine, plus mort que vif. On vous y attend.

    L'emprise du Lwa, Patrice Mora, Editions du Petit Caveau, roman, fantastique, vaudou

    Couverture de Nicolas Jamonneau

    Un roman de Patrice Mora

    Les éditions du Petit Caveau, Collection Gothique, 2016

    * : esprit de la religion vaudou

    "Au cœur de Paris, à quelques mois de l’exposition universelle, Mortimer et Lawrence se voient confier une nouvelle mission.
    Les deux gentilshommes doivent se rendre à l’ambassade d’Autriche Hongrie.
    Membres de la Loge, organisation occulte chargée de réguler les interactions de la capitale des enfers sur le genre humain, ils entendent mettre un terme à une odieuse alliance.

    Alors qu’ils délivrent l’avertissement de la Loge, ils remarquent la présence d’un étrange dandy.
    Noyé dans la mousseline des robes de soirées, il évolue aussi bien parmi les diplomates que les démons infiltrés.
    Le curieux personnage laisse dans son sillage une aura pimentée aussi puissante qu’une malédiction exotique.
    Sa seule présence se pose aussitôt comme une nouvelle énigme.

    À la recherche d’une explication, Lawrence va entrainer son novice Mortimer dans l’univers du vaudou, où les relents de la mort se mêlent aux arômes de rhum et de tabac…" Présentation éditeur

    Le début de ce roman m'a semblé un peu confus. On a l'impression de prendre une série en cours, avec la sensation d'avoir raté quelques chapitres. Peut-être ceux expliquant les précédentes missions de Lawrence et de Mortimer. C'est étrange de constater que la présentation éditeur éclaire plus sur l'histoire que la lecture elle-même.

    Si on peut faire un reproche à ce récit, c'est donc d'entretenir de nombreuse zones floues. On en apprend finalement très peu sur les créatures et le monde des enfers : Pandémonium, et sur la fameuse Loge et son archiviste, pourtant bien utile.

    Maintenant, j'ai apprécié un certain nombre d'éléments dans l'histoire : le personnage complexe de Lawrence, l'intrigue empreinte de magie vaudou, de mystère autour du personnage qui ne se montre pas mais laisse des traces de son passage, possède les esprits et est prêt à tout pour satisfaire ses ambitions démoniaques. La scène du cimetière et celles qui suivent m'ont particulièrement plu.

    En matière de fantastique et d'horreur, c'est vraiment satisfaisant à mon goût. Je serais prête à repartir en mission avec nos deux comparses.

    Tiphanya est moins enthousiaste mais elle a beaucoup apprécié son après-midi au Château vaudou de Strasbourg.

    logo, challenge halloweenlogo objectif pal

    Logo de Pedro Pan Rabbit - Logo d'Antigone

    Le Challenge Halloween organisé par Lou et moi-même
    Objectif PAL organisé par Antigone

  • Les momies d'Halloween

    Imprimer

    Middlebell et moi avons donné vie à des momies! La nuit, je crois que la mienne se promène dans ma bibliothèque...

    Lire la suite

  • Sorcières : La Puissance invaincue des femmes

    Imprimer

    Aujourd'hui, enfourchons notre balai pour nous rendre au grand sabbat des sorcières. Halloween est le moment idéal pour parler de ces dernières, et Mona Chollet nous montre le lien existant entre celles qu'on accusaient de sorcellerie et les femmes contemporaines.

    Sorcières, la puissance invaincue des femmes, mona chollet, essai

    Mona Chollet

    Éditions Zones, 2018

    240 pages - Prix de l’essai Psychologies-Fnac 2019

    " Qu’elles vendent des grimoires sur Etsy, postent des photos de leur autel orné de cristaux sur Instagram ou se rassemblent pour jeter des sorts à Donald Trump, les sorcières sont partout. Davantage encore que leurs aînées des années 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure.
    La sorcière est à la fois la victime absolue, celle pour qui on réclame justice, et la rebelle obstinée, insaisissable. Mais qui étaient au juste celles qui, dans l’Europe de la Renaissance, ont été accusées de sorcellerie ? Quels types de femme ces siècles de terreur ont-ils censurés, éliminés, réprimés ? [...]
    Enfin, il sera aussi question de la vision du monde que la traque des sorcières a servi à promouvoir, du rapport guerrier qui s’est développé alors tant à l’égard des femmes que de la nature : une double malédiction qui reste à lever. " Présentation éditeur

    J'ai beaucoup apprécié cet essai qui évoque la figure de la sorcière pour parler des femmes et essentiellement des femmes qui dérangent : La femme indépendante, la femme sans enfant et la femme âgée.

    J'ai trouvé cette lecture captivante. Elle nourrit ma réflexion sur différents sujets comme le diktat de l'apparence, les "petites" violences du quotidien (chez le médecin, le gynécologue...), certains mécanismes sexistes qui se mettent en place dés le plus jeune âge, faisant parfois écho à des choses personnelles.
    Déconstruire ces stéréotypes, ces mécanismes me semble vraiment important.

    Ce livre fait aussi réfléchir à nos choix de vie. Si la vie de sorcière est évidente pour certaines (et assumée), pour d'autres, chaque étape de l'existence amène de nouvelles interrogations, de nouveaux doutes. Mona Chollet ne prend pas en compte ces femmes-là, vivant à la frontière entre la vie de sorcière et la norme. Elles sont peut-être considérées comme des victimes, je ne sais pas. C'est dommage.
    Le modèle de la femme forte, indépendante, qui sait ce qu'elle veut, lui, est nettement valorisé dans son ouvrage.
    Elle évoque aussi les nombreuses femmes piégées dans des rôles qui ne leur conviennent pas toujours, générant une certaine souffrance. Elles ne sont plus des femmes mais des mères ou des épouses. C'est triste et un peu effrayant.

    La troisième partie sur les femmes âgées m'a beaucoup attristée aussi. Le regard porté sur les femmes de plus de quarante-cinq ans est juste consternant.

    C'est une lecture touchante et accessible dans l'ensemble qui invite à l'introspection.

    Un livre passionnant à mettre entre toutes les mains pour que la condition des femmes continue d'évoluer!

    Logo Challenge Halloween 2019c.jpg

    Le Challenge Halloween organisé par Lou et moi-même.